Le retour du champion

En huit ans d’existence, la série des WWE Smackdown vs Raw (autrefois WWF Smackdown!) est devenue la référence en matière de jeux de catch. Il est cependant évident que le système de jeu stagne depuis un certain temps, en dépit des modifications annuelles apportées au gameplay. Et malgré des changements biens sentis, l’édition 2009 n’est pas celle de la révolution.

Le premier changement concerne le scénario du jeu. Dans l’édition 2008, le joueur pouvait choisir n’importe quel catcheur et avancer dans une histoire insensée où amis et ennemis changeaient d’une semaine à l’autre. Sans oublier le système d’entraînement et d’évolution des capacités qui n’était pas forcément clair ni évident à gérer. L’opus 2009 marque l’arrivée du mode Road to Wrestlemania dans lequel le joueur peut prendre part à six courts scénarios racontant les trois mois qui précèdent le plus gros show de l’année. Il n’est malheureusement pas possible de choisir son catcheur dans ces scénarios. Chacune des histoires concerne un catcheur en particulier (ou deux dans le cas du scénario de Rey Mysterio et de Batista, jouable à deux en coopération offline).

Cette limitation permet cependant aux scénarios d’être moins vagues, mieux écrits, et surtout plus logiques. Les choix offerts au cours du mode Road to Wrestlemania sont peu nombreux et il est rare d’avoir à prendre une décision ayant un impact sur le déroulement des évènements. Il malgré tout agréable de voir comment progressent les situations de semaine en semaine. D’autant plus que les six scénarios ne se ressemblent pas. Les deux défauts majeurs de ce mode sont le faible nombre de scénarios ainsi que l’impossibilité de faire celui de Rey Mysterio et Batista en coopération en ligne.

Le mode Carrière permet de son côté de choisir n’importe quel catcheur (y compris un catcheur créé) et de le faire progresser et gagner des titres. Ici, aucune mise en scène, juste une succession de combats. On retrouve de plus la myriade de types de combats qui ont fait la renommée de la série plus un petit nouveau, le Inferno Match dont le but est de mettre feu à son adversaire. Jouable jusqu’à six joueurs (quatre en ligne), WWE Smackdown vs Raw 2009 promet des heures de fun, seul comme à plusieurs. Les réalisateurs en herbe peuvent de leur côté capturer des extraits de match pour ensuite créer de petits films dans le mode Temps Fort. C’est un gadget, mais des jeux comme Halo 3 ont montré que le public est friand de ce type de fonctionnalités.

La jouabilité n’a pas connu de refonte fondamentale depuis l’année dernière. Le nombre de prises contextuelles est toujours aussi impressionnant. Mais, elles ne tiennent plus compte du poids des catcheurs. Il n’est toutefois plus possible d’aller se battre dans le publique. De nouveaux angles de vue ont par contre été ajoutés pour améliorer la visibilité lorsque les lutteurs sont à l’extérieur du ring. Cela étant dit, la caméra n’est pas toujours réactive et il arrive que les lutteurs se retrouvent hors champs. Le gameplay des matchs en équipe a de son côté été musclé avec de nouveaux mouvements en équipe, et l’ajout du « hot tag » (moment où le catcheur groggy passe le relais à son partenaire survolté). Pendant qu’un catcheur lutte, son partenaire se motive au bord du ring. Et quand il atteint un niveau d’excitation suffisant et que le relais est fait, un QTE susceptible de renverser la tendance du match (s’il est réussi) s’enclenche. C’est plutôt bien fait et ajoute du piment au combat car l’équipe adverse a tout intérêt à ce que le changement ne se fasse pas.

Du côté des graphismes, le jeu est plus ou moins identique à son aîné, ce qui n’est pas forcément une mauvaise chose. A noter des ralentissements lorsque quatre protagonistes ou plus se partagent l’écran. Les temps de chargement, autrefois omniprésents sont désormais moins longs et ont dans certains cas été supprimés. Niveau son, les fans de catch ne seront pas dépaysés avec les thèmes bien connus de la WWE. Les commentaires sont en partie ceux de l’opus 2008, agrémentés de nouvelles phrases spécialement adaptées dans certains cas aux différents scénarios. Autre gros point positif, les textes sont désormais intégralement en Français.

Si Smackdown vs Raw 2009 ne marque pas la renaissance de la série comme certains l’espéraient, le jeu de THQ reste ce qui se fait de mieux en matière de catch. Ses très nombreux types de combats et le mode Road to Wrestlemania intéressant font que les fans y trouveront leur compte.

Transparence JV247 : Jeu testé et terminé à partir d’une version éditeur. Les versions Playstation 3 et Xbox 360 étant similaires, les tests le sont également.

Romain

Journaliste, et créateur de JV247.com. Retrouvez moi sur Twitter : @RomainJV247