Kinnikuman… ou devrais-je dire Muscleman

Lorsqu’on me demande quels sont les manga/anime que je préfère, je place toujours Dragon Ball et Kinnikuman en tête. Si on ne présente plus le premier, Kinnikuman mérite qu’on s’intéresse un peu plus à lui (surtout aujourd’hui vue la popularité grandissante du catch) ainsi qu’à sa tumultueuse histoire (surtout en France).

Kinnikuman est un manga humoristique créé en 1979 par le duo Yudetamago. A la base, il s’agissait d’une parodie d’Ultraman avec des super héros et leurs ennemis qui deviennent plus grands que des immeubles, des pouvoirs magiques… Au début de la série, Muscleman (le nom français de Kinnikuman) est un héros raté. On apprend assez vite qu’il est dans le classement des super héros les moins populaires. En passant, Kinnikuman (Suguru Kinniku de son vrai nom), c’est lui :

Assez vite, la série s’est plus centrée sur le « catch » tout en conservant son humour complètement débile (comparable dans certains cas à celui du Collège Fou Fou Fou). A noter également que le character design des personnages peut être particulier à deux niveaux :

-Certains catcheurs sont inspirés, aussi bien au niveau du look que du nom, de stars du catch de l’époque comme Terry Funk, Hulk Hogan, Dusty Rhodes, Ricky Steamboat, Peter Maivia (le grand père de The Rock)…

-Un grand nombre de protagonistes ont été dessinés par des fans. Il y avait au Japon une sorte de concours permanent auquel participait les lecteurs du manga. Ils envoyaient leurs créations et certains étaient utilisées par la suite dans la bande dessinée. L’esprit tordu de Yudetamago et ceux de leurs fans ont au final donné vie à des personnages en forme de vis, montagne, magnétoscope, planètes, d’un mixer, du Parthénon

En France, la série a été brièvement diffusée sur TF1, au Club Dorothée, en 1989. Une centaine d’épisodes ont été doublés, avec une qualité dont seul AB avait le secret, mais moins d’une cinquantaine ont été diffusés. Le CSA a en effet fait interdire la série à cause d’un de ses personnages.

Au cours du dixième épisode de la série se déroule l’affrontement entre Ramenman et Brockenman dans le cadre des Jeux Olympiques des super héros. Chacun des héros représente en fait les stéréotypes liés à son pays. Brockenman, l’Allemand, est une sorte de soldat nazi. Il se fait tuer et transformer en nouilles chinoises au cours de l’affrontement. Jusque là, tout va bien (façon de parler) :

Plus tard dans la série le fils de Brockenman, Brocken Jr., vient pour se venger de l’assassin de son père (dans une tenue semblable à celle de ce dernier). Afin de limiter la polémique, AB avait à l’époque décidé de ne pas diffuser l’affrontement. Mais là encore, tout allait bien car Brocken Jr. était un méchant.

Le truc, c’est que quelques épisodes plus loin, Brocken Jr. change de camp et devient gentil… Tout en gardant ses vêtements de nazi. Et ça, pour le CSA, c’est trop :

La série est donc déprogrammée. Sans être un génie, on peut comprendre pourquoi une telle situation a pu être gênante (elle le serait encore aujourd’hui). Il faut cependant garder à l’esprit que la croix gammée n’était à l’époque pas vue de la même manière au Japon qu’en Europe (l’apparence de Brocken Jr. a par la suite été modifiée). Le problème pourrait, je pense, être plus facilement contourné aujourd’hui grâce aux effets numériques. Mais je doute que le public français ait la chance de redécouvrir la série un jour.

Une suite a Kinnikuman, intitulée Kinnikuman Second Generations, a été diffusée au Japon et aux Etats-Unis (sous le nom d’Ultimate Muscle) au début des années 2000. Elle reprenait l’humour bien particulier de son aînée et a d’ailleurs rencontré un certain succès. Elle n’a malheureusement jamais été importée chez nous. Voici en tout cas la version américaine du générique de la première saison.

La série originale, comme sa suite, ont et continuent d’être le sujet de jeux vidéo. Le dernier en date est sorti en 2008 sur PlayStation 2. A noter également que le finisher de Samoa Joe (le Muscle Buster), catcheur de la fédération TNA, s’inspire de la prise spéciale de Kinnikuman.

Tout ça pour dire qu’une intégrale remasterisée de la série en DVD est récemment sortie au Japon :

Avec ses 35 DVD et tous les goodies qui vont avec, ce coffret me fait réellement envie. Son prix me remet vite à ma place par contre : plus de 1 000$… Dommage, car ça aurait été un bon moyen de m’aider à apprendre le Japonais. Si quelqu’un se sent généreux…

Mots-clés : , , ,

Romain

Journaliste, et créateur de JV247.com. Retrouvez moi sur Twitter : @RomainJV247