Pokémon : la séquence interdite

Aujourd’hui perçue comme étant une série pour enfants totalement inoffensive, Pokémon a pourtant causé un énorme scandale peu après ses débuts au Japon. En effet, l’épisode 38 de la première saison de Pokémon, intitulé « Le Soldat Virtuel » a été responsable de ce qui a été appelé le « Pokémon Shock. » Près de 700 sur les 4,6 millions d’enfants qui regardaient l’épisode ont été soudainement victimes d’étourdissements, de nausées, de troubles de la vision, et, dans certains cas, de crises d’épilepsie ! La cause de ce malaise de masse ? Une scène dans laquelle Pikachu envoie sa célèbre « Attaque Éclair. » Si cette attaque avait déjà été montrée à maintes reprises dans d’autres épisodes sans aucune conséquence néfaste pour les téléspectateurs, le contexte de cet épisode particulier a changé la donne.

Envoyé dans le cyberespace pour mettre un terme aux méfaits de la Team Rocket, Pikachu se voit obligé d’utiliser son attaque pour détruire des missiles. Histoire de représenter la différence entre les effets d’une explosion dans le cyberespace et ceux dans la réalité, les réalisateurs ont utilisé dans cet épisodes un scintillement à haute fréquence de couleurs vives (le rouge et le bleu principalement). Et comme je le disais plus haut, les effets néfastes ne se sont pas fait attendre. Pour la majorité des personnes touchées, le malaise s’est calmé en quelques minutes. Une fraction d’entre-elles ont cependant été diagnostiquées comme étant épileptiques, et deux ont été hospitalisées pendant deux semaines. Logiquement, les effets secondaires d’une telle polémique n’ont pas tardé non plus. La diffusion du dessin animé a été suspendue pendant quatre mois, le cours de l’action Nintendo a chuté de 5% le lendemain de la diffusion, et la police japonaise a de son côté entamé une enquête auprès de l’équipe de production.

Avant la reprise de la diffusion de la série le 16 Avril 1998, un petit programme spécial (que vous pouvez regarder à cette adresse) a été diffusé afin d’expliquer les causes du « Pokémon Shock » ainsi que les mesures mises en place pour qu’une telle situation ne se reproduise plus. De nouvelles directives de production des séries animées ont quant à elles été mises en place dans ce même but. L’épisode incriminé n’a pour sa part jamais été rediffusé, y compris dans des versions altérées. Mais comme je suis quelqu’un de sympa, je vous propose maintenant de le regarder dans son intégralité. Bien entendu, si vous souffrez d’épilepsie ou êtes sensibles aux scintillements de couleurs vives, je vous recommande de vous abstenir de cliquer sur « lecture… » Cela étant dit, le framerate limité proposé par YouTube et Dailymotion limite certainement les risques, si on le compare à celui utilisé lors de la diffusion de l’épisode à la télévision nippone.

Pour ceux qui ne sont intéressés que par la séquence incriminée, voici l’extrait en question :

Ceux qui désirent voir l’épisode en entier peuvent quant à eux le faire ci-dessous :

Sources : Kotaku, Wikipedia

Romain

Journaliste, et créateur de JV247.com. Retrouvez moi sur Twitter : @RomainJV247