Mes aïeux, leurs amours, mes emmerdes

Deux mois après le début de sa série de jeux basés sur Back to the Future (plus connu en France sous le nom de Retour vers le Futur), Telltale Games propose de découvrir la suite des pérégrinations temporelles de Marty McFly et Doc Brown. Le premier épisode proposait un univers et des personnages attachants sans toutefois parvenir à être véritablement enthousiasmant. Il est temps de voir si ce deuxième épisode, intitulé Coffrez Tannen !, laissera de meilleurs souvenirs.

Comme c’était le cas dans les films, ce nouveau chapitre du jeu commence là où s’arrêtait le précédent. Marty McFly vient de sauver le Doc d’une mort certaine en 1931 et s’apprête à retourner en 1986. Alors qu’il est sur le point de monter dans la DeLorean, le jeune homme se met à disparaître. Pour aider son ami scientifique à sortir de prison et tenter de rétablir la situation, Marty a en effet été amené à interagir avec son grand-père, Arthur McFly. Et malheureusement pour la famille McFly, cette situation a mené Arthur tout droit vers la Grande Faucheuse. Les deux compères vont donc être obligés de revenir en arrière afin de rétablir l’ordre des choses tout en évitant de croiser les versions d’eux-mêmes déjà présents sur les lieux… Comme tout Retour vers le Futur qui se respecte, le scénario mêle habilement humour, références à gogo, et rebondissements (ainsi que quelques incohérences) pour obtenir un résultat globalement plus intéressant que celui du premier épisode. Difficile cependant de parler de l’histoire du jeu sans dévoiler d’éléments essentiels de l’intrigue. Cela étant dit, il est possible de noter que Coffrez Tannen ! vient étoffer la mythologie de la série avec de nouveaux personnages issus des différentes familles bien connues des spécialistes de Hill Valley.

Pour ce qui est du gameplay, pas de changement depuis le premier épisode. Il est toujours question d’un Point & Click en 3D dans lequel il est possible de diriger Marty au clavier ou à la souris (ainsi qu’à la manette sur PC). Et force est de constater que le système utilisé pour déplacer le protagoniste à la souris n’est pas des plus intuitifs ou confortables dans les décors « ouverts. » Quand le joueur n’a pas d’objet sur lequel s’attarder, il n’est pas possible de cliquer sur un point du décor pour que Marty s’y rende, comme dans de nombreux autres jeux du genre. Sur MAC, le moins pénible reste donc la combinaison déplacements au clavier-clicks à la souris. Une fois habitué aux commandes, il est difficile de rester bloqué. Les énigmes sont en effet simples et logiques pour les habitués du genre. Les autres peuvent en cas de doute faire appel au système de dévoilement progressif d’indices. En tout et pour tout, trois heures suffisent pour arriver au terme de cet épisode.

Du côté de la réalisation, il n’y a là encore aucun changement. Les graphismes en 3D mêlent versions stylisées des personnages à des décors relativement pauvres en détails. À cela s’ajoutent des animations d’un autre temps et quelques bugs sonores (synchronisation labiale défectueuse, dialogues manquants. Cela dit, l’immersion dans l’univers du jeu est ici beaucoup plus aisée que dans le premier épisode et Coffrez Tannen ! fait d’avantage penser à Retour vers le Futur qu’au Truman Show… Contrairement au premier épisode, l’absence d’activité dans les rues de Hill Valley est moins marquante ici. La majorité des scènes se déroulent de nuit, il est donc plus normal que les trottoirs ne soient pas bondés. De plus, Marty est amené à converser avec d’avantage de personnages que dans Une Question de Temps. Le petit monde traversé par le joueur paraît donc bien plus vivant et authentique. Pour en revenir aux protagonistes, il est une fois encore nécessaire de saluer le travail des comédiens de doublage. La grande majorité d’entre-eux n’a travaillé sur aucun des trois films. Leurs voix sont pourtant très proches de celles qu’il était possible d’entendre dans ces derniers. Même si les plus nostalgiques regretteront peut-être l’absence de Luq Hamet et Pierre Hatet (les voix françaises de Marty McFly et Emmett Brown), cela n’enlève en rien à la qualité du travail fourni par les Américains. Aux voix s’ajoutent une excellente bande originale pour obtenir une ambiance sonore des plus réussies. Les compositions inédites se mêlent parfaitement aux musiques tirées des films. Le son est incontestablement un des gros points forts du jeu.

Il aurait été de bon ton d’utiliser les deux mois séparant les sorties respectives des deux épisodes pour apporter quelques modifications à la jouabilité du titre. Le moteur graphique du jeu de Telltale Games étant ce qu’il est, c’est à dire utilisable par des configurations modestes, il était peu probable qu’il y ait de grosses différences esthétiques entre les deux parties. Globalement, il est toutefois beaucoup plus aisé de passer outre les limitations techniques de Coffrez Tannen ! que celles de son prédécesseur. La série est désormais bien lancée et cet épisode se paye même le luxe de proposer deux sous-chapitres distincts et biens écrits, avec des relances efficaces. Et force est de constater que l’univers créé par Bob Gale et Robert Zemeckis est toujours aussi charmant. Reste à attendre le troisième épisode de Back to the Future: The Game pour voir si la série continue sur sa lancée. D’après le teaser diffusé à la fin de Coffrez Tannen !, son scénario ne semble en tout cas pas manquer d’audace…

Transparence JV247 : Jeu terminé et testé à partir d’une version MAC. Au moment de la rédaction de cet article, seules les versions MAC et PC étaient disponibles. Le jeu étant similaire sur les différents supports, un seul test a été effectué pour toutes ses versions.

Romain

Journaliste, et créateur de JV247.com. Retrouvez moi sur Twitter : @RomainJV247